• Rêveries d'un païen mystique

Louis Ménard situait les Dieux dans la nature parce que la nature est le milieu où se meut l’homme et que ses Dieux sont à sa ressemblance, ne sont que de l’homme à la dernière puissance, comme on dit en mathématiques ; mais cette nature, il la tenait à distance au nom de son stoïcisme. Il disait à la douleur née d’elle : « tu n’existes pas. » Et du coup, confisquant le Dieu force de la nature, il le métamorphosait en Dieu du for intérieur, en loi de la conscience. Il sauvait ainsi du naufrage la poésie, l’art, la justice reposant sur le droit.

Les mythes du polythéisme ont fourni au païen, ce que ses tendances d’artiste réclamaient impérieusement. Plus tard il a fait entrer Jésus-Christ et la Vierge dans son panthéon en les retouchant quelque peu, les costumant, les esthétisant à la grecque.


5.5" x 8.5" (13.3 x 20.3 cm)
Unicursal, 228 pages
ISBN-13: 978-2898062230
ISBN-10: 2898062235

Rêveries d'un païen mystique

(ed. 1886)

  • Disponibilité : En stock
  • $19.95